La taverne de Zhao

Royaume de XI’AN Dimanche midi, sortie Gare de l'Est, nous rejoignons le 10ième arrondissement pour une escapade en contrée chinoise, à La taverne de Zhao. Le restaurant sert une cuisine typique (sans glutamate) de la ville de XI’AN, ancienne capitale de Chine.

Abri

Refuge nippon

Samedi soir, première visite chez Abri, préau du chef Katsuaki Okiyama (ex Joël Robuchon, Taillevent, Agapé) dans le 10ème arrondissement. Nous découvrons un nid à la déco sommaire : cuisine et salle se nichent dans la même pièce, qui dispose bien de tables, chaises, couverts et verres. L’essentiel est là, pas d'abondance, ce qui compte ici c’est la cuisine. État brut, état pur. La full japanese team assure son service dans un calme de temple bouddhique pour nous offrir un menu dégustation en 6 plats (3 entrées, 2 plats, 1 dessert), surprise mais pas unique : chacun sa tête, chacun son assiette, ils savent où ils vont, nous les suivons.

Porte 12

Huis clos de dentelle

Samedi soir d'été nous voilà devant la porte 12 de la rue des Messageries : "Sésame, ouvre-toi". Nous traversons un petit couloir pour accéder à la salle de ce mystérieux restaurant occupant les lieux d'un ancien atelier de lingerie fine.

Eels

Gravé dans la roche

Eels = anguilles, référence au poisson serpentiforme d'une souplesse prodigieuse qui navigue entre eaux douces et salées tout en étant capable de respirer hors des bassins. Robuste animal, solide promesse.

Dersou

Mi figue, mi raisin

Des mois, oui je dis bien des mois, que j'attendais d'aller manger dans cet établissement. Mes compatriotes ont toujours une bonne excuse, toujours une idée plus lumineuse...Je m'impatiente, les photos des plats du chef Taku Sekine défilent sous mes yeux sur Instagram sans que je ne puisse les dévorer, c'est entendre le ciel sans y monter jamais. Je suis contrariée et prête à faire un caprice plus fort que les dieux pour qu'on m'écoute.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑