Substance

Ce qu'il y a d'essentiel Depuis son ouverture il y a quelques mois, on en parle un peu, beaucoup, passionnément : Substance. Le volume sonore qui grimpe autour de cette nouvelle adresse subversive de la rue de Chaillot intrigue, si bien qu'il m'aura mené jusqu'au 16ème arrondissement. Pour subvenir aux besoins de l'établissement une association idéale : Stéphane Manigold, fondateur de l'établissement, s'est entouré d'un jeune chef originaire du Jura, Matthias Marc, et d'Anthony Pedrosa, directeur de salle.

L’entente

Un pied dans l'Eurostar
Dimanche pluvieux, les froggies sont de sortie, nous avançons en coassant vers une adresse d'amis rosbifs : L'entente. The boss : Oliver Woodhead, épaulé en cuisine par un chef d'outre-manche : Matthew Ong.

L’innocence

Candide et Voltaire
Ce soir dans "le vaste monde" de la restauration parisienne nous choisissons une nouvelle adresse : L'innocence, ouverte il y a seulement trois semaines au 28 rue de la Tour d'Auvergne. Les héros du conte sont des protagonistes solides, formés dans de grandes maisons : en salle Jonathan Caron (ex Ambroisie, La Bigarrade, OKA), en cuisine Anne Legrand (ex Gordon Ramsay, Clarence, Belle Etoile). Ces deux-là se découvrent la même philosophie culinaire auprès du même mentor, Christophe Pelé, avant que leurs destins se croisent à L'Atelier Rodier.

Taste of Paris

La balade des gens heureux

Pour quelqu'un comme moi cet événement est très proche du Paradis. Flâner dans la nef du Grand Palais, sous la plus grande verrière d'Europe, qui abrite une vingtaine de restaurants éphémères relève effectivement de l'extase. Le festival des chefs = Disney pour la petite goulue. Ce dimanche je croise Marx, Ducasse ou encore Frédéric Anton qui viennent remplacer Mini, Mickey et Pluto pour mon plus grand bonheur.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑