A terrazza

Débarquement sur l’Ile

Belle soirée aoûtienne, on clanche la porte de l’hôtel Les Mouettes, tenu par Jean-Baptiste Pieri, et idéalement situé sur la route des sanguinaires, à l’entrée d’Ajaccio. Les cuisines du restaurant, A terrazza, sont tenues par Alexis Vergnory, un normand qui a quitté l’pays il y a déjà plusieurs années pour la vie insulaire. Le bonhomme s’est construit seul. Populaire sur Instagram (73 K@), c’est sur ce réseau que Jean-Baptiste le repère pour lui donner la chance de faire sa cuisine dans un restaurant gastronomique.

Sur la terrasse, on s’installe à l’une des tables toutes de blanc vêtues qui s’offrent à nous, à l’ombre d’un pin immense, sorte de grand-mère feuillage protectrice qui veillera sur nous tout au long de la soirée. Face à nous les vagues bleues et les bateaux dans le golfe d’Ajaccio, c’est rien beau. Ce cadre idyllique annonce un moment délicieux.

On bâfre les mises en bouches méditerranéennes avant d’attaquer le menu « Bocca Fine » en 7 plats. Thon rouge ikejime fondant, baigné dans un bouillon dashi à la citronelle et recouvert de fines tranches de concombre. Arti-chaud façon barigoule coiffé de stracciatella et caviar Oscière. Heu là, comme un goût de reviens-y. Langoustine, juste saisie, allongée sur une raviole de chèvre frais, plongée dans un bouillon yuzu. Diou que c’est bon ! Cabri nustrale, effiloché mariné à la myrte, servi avec des légumes de saison et gnocchi aux herbes. Sur le plateau de fromages je choisis 3 variétés de chèvre, exquis. Le pré-dessert est gourmand, à peine sucré, framboises déposées sur un financier pistache, rafraichi par une glace au thé matcha. On termine sur un dessert léger à la fraise qui se présente dans tous ses états, en fruit, en soupe, en glace.

Pour arroser le moment, Pascal, sommelier aguerri, nous embarque dans les vignobles locaux : Emiliu blanc – Maison Marengo, Brama – Biancu Gentile – Clos Venturi, Lume du Domaine Alzipratu, La cuvée Amphore de Canereccia.

Bilan : Conjoncture parfaite. A tantôt !

« Quand on sait d’où l’on vient, on sait parfois mieux où l’on va. » Fernand Lechanteur, poète et écrivain normand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :