Les libres-échanges

Voyage-voyage dans « l’imaginaire-monde » de la gastronomie française

Jeudi 12 avril, on se rend, en couple évidemment, à la 4ème édition de la soirée Libres-échanges, organisée par Le Fooding à L’Aérosol – Paris 18. Le concept : 10 duos de chefs travaillent à 4 mains sur des stands pour nous livrer leur sex(y)-food. Entre eux des histoires de rencontres, de partage, de création, de cuisine. Ils exhibent leurs talents, et nous, en bons épicuriens voyeurs, on mate les gestes dans la queue avant de déguster. Pas de panique, c’est ludique, pas lubrique. Morts de faim et têtes remplies de fantasmes,  nous voilà partis pour l’orgie.

On commence avec le gourmand foie gras bun d’Hélène Darroze et Taku Sekine, son ex sous-chef, maintenant à la tête de Dersou. Daï Shinozuka – Les enfants rouges – nous prépare avec son mentor, Yves Camdeborde, un tendre canard fumé, accompagné de yuzu, asperges et sarrasin. Les très populaires Bertrand Grébaut – Septime – et Katsuaki Okiyama – Abri – offrent un original tartare de veau fumé, servi avec huître et sabayon ponzu. Fraîcheur ! Jean-François Piège et Fernando di Tomaso – Biondi -, chef argentin formé par ses soins au Crillon, suggèrent une « surprise » (esthétique poulet aux morilles), coquins ! Le talentueux Sven Chartier prépare avec son chef au Clown Bar, Sota Atsumi, une généreuse galette cochonne. IL ouvrira son propre restaurant cet été dans le 11ème, le Saint Hubert. Adeline Grattard et Moko Hirayama – Mokonuts – qui l’accompagnait en pâtisserie chez Yam’tcha, avancent un asian-met : Tchin toî de riz gluant au navet et Nam yu. Mon aimé évoque la possibilité de nous arrêter là : il n’en est pas question, j’ai une réputation de petite goulue à tenir ! Direction le stand d’à côté : Robert Compagnon – Rigmarole – et son ami, le chef corse, Florent Ciccoli – Café du coin – font griller des polpettes de poulet et figatellu au charbon binchotan. On passe chez Michele Farnesi – Dilia – et son partenaire Pierre Jancou – ex Achille & Racines – pour croquer un craquant gnocco fritto con mortadella e stracchino, et décidons de terminer le festin assis à l’intérieur. Ici, un tandem franco-anglais, Harry Cummins – La mercerie à Marseille – et Grégory Marchand – Frenchie – nous dresse une moelleuse truite de Banka fumée avec olives de Kalamata et condiment tamarin. La dixième et dernière petite portion nous est fournie par Giovanni Passerini et Inaki Aizpitarte – Le Chateaubriand – : bol de pasta e lenticchie à la marchand de vin.

Bilan : événement essentiel dans le culte du polyamour culinaire.

“Le don est échange de vie ; et la vie, échange de don.”  Paul Zumthor – La Fête des fous

  • Prix : 30€ dont 5€ reversés au Reffetorio Paris du chef italien Massimo Buttura, restaurant solidaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Les événements du Fooding : lefooding.com/fr/evenements

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :