A mi-chemin

Autoroute du soleil Samedi soir du mois de septembre on s'offre un été indien dans le 14ème arrondissement chez Nordine Labiadh et sa femme Virginie, restaurant A mi-chemin.

A terrazza

Débarquement sur l'Ile Belle soirée aoûtienne, on clanche la porte de l'hôtel les Mouettes, tenu par Jean-Baptiste Pieri, et idéalement situé sur la route des sanguinaires, à l'entrée d'Ajaccio. Les cuisines du restaurant, A terrazza, sont tenues par Alexis Vegnory, un normand qui a quitté l'pays il y a déjà plusieurs année pour la vie insulaire. Le bonhomme s'est construit seul. Populaire sur Instagram (73 K@), c'est sur ce réseau que Jean-Baptiste le repère pour lui donner la chance de faire sa cuisine dans un restaurant gastronomique.

Chez Taeko

Béni soit le Bento Ce matin nous arrivons au Marché des enfants rouges bien avant 12H. Notre volonté : avoir le choix entre les différentes cuisines du monde qui s'offrent à nous et sans attente. Qu'elle soit faite ! Nous tournons un moment dans cette roue de la vie gourmande entre restaurants de burgers, français, italiens, marocains, avant que l'éveil nous arrête Chez Taeko.

Le maquis

Méditerranéenne allure C'est un endroit rue des Cloys dans le 18ème arrondissement de Paris, Le maquis. Tout droit sortis du Chateaubriand d'Inaki, les chefs Albert Touton et Paul Boudier se sont associés pour reprendre ce petit troquet de quartier et le transformer à leur gré. Derrière la façade vermeille d'origine, un comptoir où boire un verre ainsi qu'une trentaine de couverts qui invitent à passer à table. Et c'est joli...

Mieux

La qualité en étendard Mieux vient de rejoindre la scène des restaurants parisiens grâce à l'association de 3 gaillards bien accordés : un chef de cuisine : Giulian (ex Trianon Palace à Versailles), un directeur de salle : Jean-Baptiste, et un communicant : Thomas.

Substance

Ce qu'il y a d'essentiel Depuis son ouverture il y a quelques mois, on en parle un peu, beaucoup, passionnément : Substance. Le volume sonore qui grimpe autour de cette nouvelle adresse subversive de la rue de Chaillot intrigue, si bien qu'il m'aura mené jusqu'au 16ème arrondissement. Pour subvenir aux besoins de l'établissement une association idéale : Stéphane Manigold, fondateur de l'établissement, s'est entouré d'un jeune chef originaire du Jura, Matthias Marc, et d'Anthony Pedrosa, directeur de salle.

Le Saint Sébastien

Castafiore Ciel ! Mes bijoux ! Samedi soir, on rejoint la capitale de la scène gastronomique parisienne, le 11ème arrondissement, à la découverte du Saint Sébastien. Les protagonistes du lieu : Daniela Lavadenz et Thomas Deck, accompagnés du chef Robert Mendoza (Ex Willow's Inn à Seattle, restaurant Verjus), et du sommelier Bastien Fidelin, qui propose 400 références de vins à sa carte.

Au passage

Petits plats chez les grands Samedi soir, direction le 11ème arrondissement, à la découverte des tours de passe-passe du chef espagnol Luis Miguel Tavares Andrade, et son équipe : Kim, Blaise et Sunil. Ensemble ils épatent Paris avec des tapas qui tabassent. Le restaurant se loge dans le peu passant passage St Sébastien. On passe la façade vitrée, passe-plats à droite, et nous dirigeons vers le font de la salle.

La taverne de Zhao

Royaume de XI’AN Dimanche midi, sortie Gare de l'Est, nous rejoignons le 10ième arrondissement pour une escapade en contrée chinoise, à La taverne de Zhao. Le restaurant sert une cuisine typique (sans glutamate) de la ville de XI’AN, ancienne capitale de Chine.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑